Boite à outils gestion de projet (orienté web) #4 : EDI / IDE

Un forgeron a son marteau et son enclume. Dans le cas d’un développeur, nous remplacerons le marteau par notre tête et l’enclume par l’IDE. Ce parallélisme est pour nous rappeler qu’avec de bons outils ont peu mieux travailler.

L’ Integrated Development Editor ou Environnement de Développement Intégré permet de communiquer avec les différents outils du projet et de garder à l’oeil les documentations du langage utilisé. Un I comme intégré pour dire que tout y est ou bien est accessible avec des extensions. Avec un IDE, on peut facilement prendre un projet en main, le maintenir et le déployer en le faisant communiquer avec les bons outils de l’extension qui gèrera les tests, au serveur d’intégration jusqu’au script de déploiement en passant par la gestion des versions.

Un outils pour les gouverner tous!

Toutefois, il ne faut pas se jeter les yeux fermés sur le premier IDE qui passe. Ils sont nombreux et il faut savoir aussi le choisir en fonction du besoin car qui dit plus de fonctionnalité dit plus lourd en mémoire dans bien des cas.

Nous avons alors des outils très légers comme Sublime Text et Notepad++ qui reste des solutions gratuites avantageuses et supportant des langages divers.

Ensuite nous avons des éditeurs plus lourds basés sur Eclipse comme les éditeurs de Zend, Aptana et j’en passe. Nous pouvons aussi ajouter à cette liste Netbeans un éditeur aussi puissant que lourd .

Et pour finir les éditeurs de code en ligne qui ont souvent moins de fonctionnalités mais reste assez simple d’accès.


Lighter is better

NotePad ++

Le basique notepadd dans une version incrémenté d’une petit lot de fonctionnalités. Personnellement pas fan mais c’est un outil utile peut importe le langage.

 

Sublime Text

Un Notepad en version sexy et qui intègre de nombreuses fonctionnalités avec des modules. Un module d’installation permet d’ajouter un grand nombre de fonctionnalités


With great power comes great responsibility

 

Eclipse

 

Eclipse Like

Aptana

 

Les dérivés d’Eclipse sont nombreux et il y a même des dérivés de dérivés … Enfin bref Eclipse a été reconnu pour ses qualités d’IDE autour de Java mais aussi pour de nombreux langages plus webeux. Puissant et connu reste un des meilleurs atout pour un IDE qui tient la route. Cet IDE possède un market place pour lui donner plus de puissance 🙂

 

 

Netbeans (mon préféré)

Depuis quelques années, j’utilise Netbeans afin de pouvoir avoir complètement la main sur mes projets: objets, fonctions, dépôts, tests, …
La gestion de mon code est plus fraiche, plus aérée. Netbeans recherche dans tout mon projet mes fonctions, mes objets, leurs enfants et leurs héritages. C’est pas pour rien qu’il est à l’origine très tourné Java, un autre langage objet.

 


« I know Kung Fu! »

En bref et pour conclure, un éditeur de développement intégré est certes très utile mais il ne dispense pas l’apprentissage des langages pour ne pas juste ressortir la doc dans tous les sens et perdre plus de temps à lire la doc qu’à développer. Toutefois, ça reste un outil indispensable pour réunir/centraliser ses services et les faire communiquer: gestion de version, serveur d’intégration continue, Bugtracker, FTP, etc.

Sources captures d’écrans

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.